Etudes de cas

Etude de cas : Novarc

1. Pouvez-vous nous présenter votre entreprise ?

Le groupe Novarc a deux branches d’activités distinctes. La première fait partie du domaine de l’électrique, cela concerne d’une part la protection des travailleurs isolés, et d’autre part la fourniture d’outillage isolé. Notre deuxième branche est la division PSAI qui réalise des produits et services pour le secteur de l’automobile et l’industrie.

Notre chiffre d’affaires s’élève à 85 millions d’euros pour l’année 2012. L’effectif total est de 450 personnes réparties sur 19 sociétés en France et en Europe divisés en 12 sites géographiques.

Au niveau de l’équipe informatique, nous sommes 6 personnes au total.


2. 
Avant de contacter Fingerprint, quel était le problème que vous rencontriez ?

Nous avions déjà un système MPLS d’interconnexion multi-sites entre les 12 sites et nous étions confrontés à quelques coupures de réseau.

3. Quels étaient les inconvénients de cette situation ?

Quand on parle de coupure de réseau, ça induit des coupures d’exploitation. Lorsque nous n'avons plus de réseau informatique, cela provoque un goulot d’étranglement et peut entrainer un arrêt complet de la chaine de production. Par conséquent, le chiffre d’affaires s’en voit impacté. 

4. Pouvez-vous nous expliquer le contexte général de votre entreprise (situation, organisation) avant la mise en place de ce projet ?

Dans le cadre de la mise en place de la centralisation de l’ERP, nous voulions avoir un réseau de secours parallèle pour prendre en charge les éventuelles coupures. Il y avait une vraie volonté de recourir à un prestataire différent de notre opérateur historique. Si nous mettions en place un réseau de secours avec notre opérateur, cela aurait été sur la même infrastructure et le problème serait resté le même en cas de défaillance sur leur réseau. 

5. Quels étaient vos critères dans le choix de votre opérateur ?

Je recherchais surtout de la compétence technique mais également de la réactivité et de la souplesse. Je souhaitais avoir la possibilité de faire évoluer les paramètres de ma configuration réseau sans devoir attendre quelques semaines à chaque demande. Je recherchais une structure à taille humaine qui sache s’adapter, me proposer des offres sur mesure et répondre à mes demandes complexes et peu conventionnelles. J’ai trouvé avec Fingerprint une expertise intéressante.

6Selon vous, en quoi Fingerprint s’est-elle différenciée de ses concurrents ?

Avant tout pour leurs compétences et leur rapidité. Ils proposent également des tarifs attrayants et compétitifs.

Au-delà de ça, il y a des de très bons contacts humains avec l’ensemble des interlocuteurs, aussi bien concernant l’équipe commerciale que technique.


7. Quel était l’enjeu du projet ?

Notre but premier était la sécurisation. A ce jour, notre ERP est hébergé de manière centralisée et les différents sites s’y connectent, ce qui augmente la dépendance vis-à-vis du réseau.

Lorsque tout est centralisé au même endroit nous ne pouvons plus nous permettre d’avoir des coupures informatiques.

L’enjeu était surtout d’avoir une haute disponibilité de l’infrastructure proche de 99,9%. Le but était d’atteindre la perfection afin d'éviter tout soucis sur le réseau.

Le risque zéro n’existe pas, mais autant s’en approcher au maximum.

8. Quelle est la solution déployée à ce jour ?

A ce jour, avec Fingerprint, nous avons mis en place un réseau d’interconnexion multi-sites, avec une répartition des charges sur le réseau existant. D’une part nous avons réparti les flux métiers sur le réseau de notre autre opérateur, et tous les autres flux tels que les mails, internet et impression passent sur le réseau Fingerprint. Les deux liens sont utilisés en simultané. En cas de défaillance d’un des liens, on bascule automatiquement le flux de l’un sur l’autre avec une notion de priorisation. S’il y a une saturation des liens, les flux métiers passeront toujours en priorité.
C’est l’ingénierie réseau de Fingerprint qui permet cette répartition de charge et les bascules automatiques en cas de défaillance de l’un ou l’autre des liens de chaque site. Il n’y a pas eu besoin de modifier la configuration du réseau existant.

 
9. Finalement, il devient plus important qu’un lien de secours ?

Avec la solution mise en place par Fingerprint, on sécurise et on répartit les charges.  Ainsi, nous augmentons la capacité, le trafic donc la réactivité et la disponibilité.


10. Quels bénéfices avez-vous constatés depuis que vous collaborez avec Fingerprint ?

J’ai un contact très réactif qui m’apporte une réponse très rapide lorsque j’ai besoin de modification. Fingerprint est une entreprise qui est surtout à l’écoute et qui comprend mes besoins.

 
11. Quels ont été les points forts de Fingerprint dans la mise en place de ce projet et son suivi ?

J’ai toujours eu un retour sur les déploiements par les équipes Fingerprint, qui sont faits à chaque fois dans les temps.

 
12. Envisagez-vous d’autres collaborations avec Fingerprint ?

Aujourd'hui seule une de nos deux branches d’activité bénéficie du double réseau. Courant 2015, le réseau de secours opéré par Fingerprint sera déployé sur notre deuxième branche.

Nous avons un autre projet en cours. Il s’agit du PRA, le Plan Reprise d’Activité. Actuellement tout est centralisé sur notre datacenter à Montpellier. Il y aura un nouveau lien opéré par Fingerprint qui va permettre de répliquer 100% de l’infrastructure sur notre siège à Malataverne. Nous allons pouvoir ainsi synchroniser en temps réel nos données. En cas de défaillance quelconque, nous aurons la possibilité de redémarrer en quelques heures l’infrastructure dans nos locaux. Ce que nous souhaitions, c’est de sécuriser géographiquement nos données.

Laurent PONS
Administrateur réseau & télécom